Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog du Printemps des Poètes de Limeyrat

2014 : les ateliers d'écriture

, 05:18am

ATELIER DE CRÉATION POÉTIQUE

Cette année, il était installé dans une des salles de l'école et était animé par Sam Rossi, l'animateur pédagogique de l'OCCE 24, association partenaire du Printemps des Poètes de Limeyrat.

atelier-ecriture-Sam-Rossi.JPG

Des élèves témoignent :

"Sam nous a fait piocher des vers d'un poème dans une enveloppe. Nous devions nous lancer le ballon et dire notre vers de poésie avec plusieurs humeurs différentes. Nous avons fait une deuxième activité avec Sam : chacun d'entre nous a pioché des mots dans un petit bac et devait faire un vers ou un poème à l'aide de ces mots."

Cm2 Chamiers

La chaleur des silhouettes sur l'arbre indigo.

Soufian

 

L'immensité de ton portrait

Figé dans ma mémoire,

Signé avec la lumière,

L'électricité de l'amitié.

Nadia

 

La fraîcheur peint la toile qui est arrivée vivante et bleue. 

Inès

 

Les oiseaux dans leur cage

Les oiseaux dans les feuillages

chantaient un champ de blé.

Benjamin

 

Sur le tableau bleu l'oiseau efface la bête.

Sonia

 

Caché dans le vent

Le vent se cache dans les arbres

Les arbres cachés dans la terre

La terre se cache dans le sol

Le sol caché sous mes pieds

Marine

 

Un homme a arrosé son jardin doucement

Doucement un homme a arrosé son jardin

Son jardin doucement un homme a arrosé.

Anas

 

Des pinceaux

Décident

De

Bouger.

Doucement

Ces barreaux

S'ouvrent

Au signal.

Estelle

 

Silence forcé !

Ce silence forcé,

Pour ensuite faire ton portrait,

Sur ce tableau noir.

Clara

 

Leurs portraits vivants

Qui me parlaient doucement

Et qui m'offraient plus de choses ouvertes

qu'aucun cadeau.

Mattéo

 

Un amour bleu à respirer.

Hugo

 

Au passage du soleil profond

Je prends mon élan

pour faire un saut vers des créations.

Marie

 

L'arbre déroule

ses entrées par coin

dans ses rêves.

Nia

 

Sable indigo

Tableau sans barreaux.

Zeïna

 

Parfois les feuilles s'entraînent à faire des poésies vivantes.

Léa

 

Dans l'herbe,

Choisissant la réussite,

Les tréteaux s'enfoncent

Sous terre.

Marina

 

Un immense oiseau découragé allait découvrir un nuage invulnérable...

Siham

 

Dans le ciel, les oiseaux sont arrivés.

Ils sont arrivés où ?

Ils sont arrivés dans leur nid douillet.

Arsène.

 

Revenir vers toi.

Revenir vers moi.

Maintenant, je viens où ?

Bondir plus haut

Bondir plus profond

Mais où maintenant ?

Rémi

 

Un funambule marchait sur des fils de poussière.

Maïwenn

 

CM1/CM2 LIMEYRAT

Chaque mot de 5 poèmes étaient découpés et en libre service : 

"La parole" de René Guy Cadou, "René Magritte" de Pau Éluard, "Bleu Klein" de Zéno Bianu et "Pour faire le portrait d'un oiseau" de Jacques Prévert. 

 La consigne était la suivante : 

 Piochez des mots. 

Fermez les yeux, pensez à une couleur, voyez tout ce qui apparait, ouvrez les yeux et commencez votre poème. 

 

L’oiseau sur l’arbre

La grive bleue chante

Un coup de fusil fait partir la grive

Et l’oiseau est tombé

Paul (marron)

 

L’entrée lumineuse

Qui enrichit les branches du sang et de l’été

Tous les jours tu attends ta sœur

Armand (vert/rouge)

 

Placer, placer

Sauter l’éternité

Petites plumes

Chanter, chanter

Odalys (bleu)

 

Un funambule dans le ciel

Que de réussite

Choisissant la couleur bleu

Même dans une autre couleur

Ma belle couleur

Odalys (rouge)

 

Les feuilles volent grâce au vent

Alexis

 

Des marcheurs marchent sur un pinceau doré

Puis une silhouette arrive

Océane (marron)

 

Dans le bleu

 

Le bleu intense couche le jour

La couleur bleue

Que j’aime de tout mon cœur

Thibaut (bleu)

 

Dans le champ, il y a un feuillage

Juste à côté il y a un chapiteau

Où dedans il y a des trapézistes

Fanny (rouge)

 

 

La fraîcheur fermée dans du vert

Ensuite le vert invulnérable meurt

Rémi (vert)

 

La page blanche

Vide de l’élève

Triste pour les maîtresses

C’est un poème qu’un élève n’a pas compris

João (blanc)

 

Dans la forêt blanche de l’Ukraine

On a découvert qu’elle était bleue

João (blanc/bleu)

 

L’infini pénètre

Et recommence l’apesanteur

Puis découvrir dans l’horizon

Vivant

Clara (bleu)

 

Phénix

L’oiseau né des cieux bleus

Renaît depuis les étincelles du vent

Rémy (bleu azuré)

 

Grâce à toute l’honnêteté du cœur

L’univers est voué à la réussite

Rémy (noir)

 

Un petit oiseau à plumes

Marche sans dire une chose

L’oiseau entre sans un souffle de vie

Lucas (bleu)

 

Courage

Le découragé

Pendant un ardent instant

Dans le bleu absolu

Des miroirs

Tous vrais

Lucas (bleu)

 

L’élan bleu et le jour

Un élan bleu

Sur un arbre qui marche

Et te porte

Aucune ourse sur le jour

Valentin (bleu)

 

Peur du ciel

L’arbre ayant peur du ciel

Le convoie au jardin

Et l’épaule est arrivée

Sans plomb se signe

Pas de tableau

Et que tu arrives

Valentin (bleu)

 

L’oiseau légendaire

Mon champ est en cage

Ton bleu doré

Est un oiseau légendaire

Valentin (bleu)

 

L’été pour chanter

L’électrique toute l’année

Dans la clairière

Ouverte déduite

Et surtout légère

Géraud (vert)

 

Des poésies avec

Des passages derrière

Nos petites dents

Géraud (vert)

 

Oiseau paradis

Ligne fut émotion

Chaque arbre puis oiseau

Il leur abreuve leurs yeux

Et les oiseaux portent doucement les ascenseurs

Aurélise (bleu)

 

Peintre oiseau

Le bleu dans le miroir

Grâce à l’oiseau

Peint les barreaux

Avec lenteur

Aurélise (bleu)

 

Jolie miroir

Tu brilles comme le soleil

Aurélise (bleu)

 

Mon portrait, tu le découvres

Aurélise (bleu)

 

Ce jeune oiseau

Son âme est partie

La vie est triste

Aurélise (bleu)

 

Hier j’ai fait un saut

Un grand saut

Un très grand saut

Un saut éternité

Je crois même

Que c’est le plus grand saut du monde

Jonathan (bleu)

 

L’oiseau vert sans intensité

Voit les perles vertes lumineuses

Bondir en mangeant du sésame

Hugo

jeu-poetique-OCCE-24.JPG 


L'atelier était adapté de manière à faire entrer les enfants au sens propre dans les couleurs avec différentes émotions données et ainsi les amener à entrer dans une création poétique orale (je suis entré dans le bleu, le rouge, le vert... fatigué, content, triste... et j'ai vu...).